Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Manuel PRECIADO MORENO, El cuidado del « otro ». Un estudio sobre la relación enfermera/paciente inmigrate

Barcelone, Bellaterra, 2008
Josep M. Comelles et Maria José Valderrama
Référence(s) :

El cuidado del « otro ». Un estudio sobre la relación enfermera/paciente inmigrate, Barcelone, Bellaterra, 2008

Texte intégral

1Le livre est la première monographie en anthropologie médicale publiée en espagnol, sur les effets de l'immigration étrangère et les conséquences de ce phénomène sur les professionnels de la santé.

2Les soins de “l'autre” est un ouvrage indispensable dans le débat actuel sur les prétendus problèmes que la nouvelle migration produit dans le système de santé espagnol. L'histoire de l'immigration dans le contexte espagnol s'est renversée au cours des dernieres années au cours desquelles l’Espagne est devenue un pays d'accueil. L'auteur ne se limite pas, comme c'est souvent le cas avec les méthodes qualitatives utilisées dans le domaine de la santé, à un « copier-coller » de transcriptions d'entretiens ou de « focus-groupes ». Il combine une pratique en tant qu’infirmier (et comme immigrant en Suisse) doté d’un regard critique et subtil, avec un travail de terrain très systématique à partir d’observations recueillies dans différentes institutions sanitaires pendant une longue période, et des entretiens avec des informateurs clefs bien choisis. Les clefs méthodologiques de ce travail sont très bien décrites dans la section correspondante. Elles seront utiles pour tous ceux qui, venant du secteur de la santé, veulent utiliser les méthodologies qualitatives. Tout cela conduit à une narration ethnographique interprétative très réussie mais en partie entravée parce que l´auteur semble parfois contraint par l'obsession des néophytes — et de nombreux anthropologues débutants — du qualitativisme qui consiste à croire que le récit d'un informateur « est la vérité », faisant signe et non symptôme. Il est vrai que, toujours lucide, il les compare avec ses propres observations, son expérience réflexive et la littérature.

3Cette ethnographie met en évidence, une fois de plus, que le problème n'est pas l'immigration en elle-même, mais le décalage entre le modèle de l'organisation, de la formation et de la pratique professionnelle, de la diversité — presque infinie — des citoyens, associé aux différents modèles idiosyncrasiques que les systèmes de santé régionaux ont développés à partir de processus de décentralisation.

4Pour Manuel Moreno, le regard relativiste, subtilement ironique qu’il applique dans de nombreuses parties du livre, lui permet d’atteindre (et transmettre au lecteur) la distance nécessaire qui légitime et rend véridique le récit, sans avoir besoin de subterfuges méthodologiques qui finissent par rendre les données aseptiques. Ainsi, dans le dernier chapitre à valeur didactique — synthèse, récapitulation et proposition —, l’auteur, engagé et dévoué, fournit une réflexion intelligente et très pragmatique sur ce qui devrait être fait, indépendamment du « politiquement correct », et à l'écart de ce que certains considèrent comme « scientifiquement correct » qui réduit à néant la vie et les émotions de la recherche scientifique pour devenir une mauvaise copie des desseins propres à la recherche expérimentale de la physique quantique.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://amades.revues.org/docannexe/image/1036/img-1.png
Fichier image/png, 52k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josep M. Comelles et Maria José Valderrama, « Manuel PRECIADO MORENO, El cuidado del « otro ». Un estudio sobre la relación enfermera/paciente inmigrate », Bulletin Amades [En ligne], 78 | 2009, mis en ligne le 01 septembre 2010, consulté le 26 octobre 2014. URL : http://amades.revues.org/1036

Haut de page

Auteurs

Josep M. Comelles

Articles du même auteur

Maria José Valderrama

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org