Navigation – Plan du site
Publications récentes

Laurent Pordié, The expression of religion in Tibetan medicine. Ideal conceptions, contemporary practices and political use

Institut Français de Pondichéry, Pondy papers in social sciences n° 29, 2003
Aline Mercan
Référence(s) :

Laurent Pordié, The expression of religion in Tibetan medicine. Ideal conceptions, contemporary practices and political use, Institut Français de Pondichéry, Pondy papers in social sciences n° 29, 2003

Texte intégral

1Laurent Pordié se propose d’étudier l’expression religieuse dans la médecine amchi, (branche locale de la médecine tibétaine) dans une société ladakhi en pleine mutation. Le religieux y cristallisant des enjeux sociaux, politiques et identitaires, son examen permet plusieurs niveaux d’analyse.

2Bien qu’annonçant une perspective comparative avec l’évolution de la médecine tibétaine en Chine, l’ouvrage n’explore que le cas particulier du Ladakh.

3Les choix conceptuels sont abondamment explicités, et l’approche se veut fortement contextualisée.

4Révolution des infrastructures, tensions intercommunautaires entre kashmiris musulmans et tibétains bouddhistes, confrontation avec la biomédecine, sont autant de déterminants de ces mutations.

5Rappelant les liens intimes des fondements de la médecine tibétaine et de la religion bouddhiste, l’auteur nuance la représentation idéale que la médecine offre d’elle-même par la réalité de pratiques sociales pragmatiques.

6Sur le plan collectif, l’institutionnalisation et l’apparition d’associations de praticiens sont les véhicules du changement. L’enseignement institutionnel délaisse le religieux au profit d’un discours scientifisé, gage de modernité et de légitimité. Les associations brandissent la religion comme porte-drapeau identitaire, mais manipulent aussi bien le discours biomédical que l’histoire, à des fins de légitimation sociale et politique. Les amchis urbains, à la fois praticiens et développeurs, usent du religieux en tant que source d’un pouvoir symbolique permettant de servir d’écran à des stratégies politiques.

7On peut donc définir deux niveaux de pratique religieuse. L’un, interne, dont le rôle est d’améliorer la pratique médicale, reste relativement indépendant du contexte. L’autre, collectif, externe, permet l’affirmation sociale et politique et porte l’identité du groupe.

8Au final, la médecine contemporaine amchi semble manipuler science, religion et politique de façon contradictoire. Mais la contradiction n’est qu’apparente, reflétant une spécificité de la culture tibétaine où politique et religieux sont intimement mêlés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aline Mercan, « Laurent Pordié, The expression of religion in Tibetan medicine. Ideal conceptions, contemporary practices and political use », Bulletin Amades [En ligne], 62 | 2005, mis en ligne le 02 février 2009, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://amades.revues.org/168

Haut de page

Auteur

Aline Mercan

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org