Navigation – Plan du site
Publications récentes

Travaux espagnols récents sur la sexualité

Josep Maria Comelles et Maria José Valderrama
Référence(s) :

Òscar Guash i Andreu (coord.), Sociologia de la sexualitat. Una aproximació a la diversidad sexual, Barcelone, 2001, Pòrtic, Els Juliols, Biblioteca Universitaria, 221 p. ; Oscar Guasch et Olga Viñuales (éds.), Sexualidades. Diversidad y control social, Barcelone, 2003, Bellaterra, 420 p.

Texte intégral

1Les deux textes présentés ici analysent le fait sexuel dans une perspective historique et culturelle. Il peut sembler étonnant, voire dépassé, aux yeux de nos confrères des autres pays européens, que ce thème ait un tel succès dans notre réalité académique et sociale et qu’on prête autant attention aux gender studies anglo-saxonnes. Cela tient à l’absence de toute recherche dans ce domaine pendant les années du « national-catholicisme » franquiste. À partir des années 80, poussés dans une bonne mesure par le mouvement féministe, se sont développés des séminaires spécifiques ; la sexualité, ses définitions, ses manifestations, se sont constituées en pôle d’intérêt dans un pays qui mettait fin à une longue période dictatoriale. Les deux volumes présentés ici ont surgi dans ce contexte.

Sociologia de la sexualitat. Una aproximació a la diversidad sexual

2Òscar Guash i Andreu (coord.), Barcelone, 2001, Pòrtic, Els Juliols, Biblioteca Universitaria, 221 p.

3Ce livre est le produit d’un cours d’été de l’université de Barcelone où Oscar Guasch anime un groupe de recherche en sociologie de la sexualité. C’est un bon exemple d’approche multidisciplinaire, et un des résultats d’une analyse qui restait à faire dans le contexte espagnol.

4Les auteurs analysent le thème en faisant un petit parcours à travers la période qui va du XIXe jusqu’à la fin du XXe siècle, à partir de différentes perspectives, médicale entre autres, et en soulignant le processus de progressive démédicalisation de la pensée sur l’homosexualité. Un des textes en analyse les représentations graphiques : tandis que dans la première période (XIXe siècle) il fallait chercher les représentations graphiques de l’homosexualité dans les textes de pathologie médicale, celles de la dernière période se trouvent dans des publications du mouvement gay ou dans des bandes dessinées. D’autres articles abordent le changement des modèles relationnels entre femmes et hommes, en partant d’une nécessaire reconnaissance des différentes options sexuelles, et en soulignant les changements sociaux qui les ont rendus possibles. Les deux derniers articles traitent des aspects légaux et juridiques ; le premier analyse la façon dont le système politique espagnol a traité ce thème, l’autre trace le panorama juridique actuel.

5Le coordinateur du volume, Oscar Guash, est professeur à l’université de Barcelone, au département de sociologie, et il écrit dans l’introduction du livre que « ce texte s’adresse aux universitaires et aux professionnels qui veulent s’initier à la réflexion que fait la sociologie sur la diversité sexuelle ». Le livre a été écrit et publié en Catalan.

Sexualidades. Diversidad y control social

6Oscar Guasch et Olga Viñuales (éds.) Barcelone, 2003, Bellaterra, 420 p.

« Le titre de ce livre rend hommage à la diversité. Les personnes sont plus semblables que différentes. Nous, êtres humains, nous avons tout en commun. Mais malgré tout, nous avons consacré beaucoup d’énergie à la recherche des différences, qui ne se trouvent que dans la manière dont nous les regardons. La recherche des différences naturelles entre les êtres humains a été utilisée à travers l’histoire pour légitimer les inégalités sociales ». (p. 15)

7Nous utilisons cette citation pour présenter ce texte qui essaie de formuler la sexualité à partir d’une perspective socioculturelle pour contribuer au développement et à l’institutionnalisation de l’analyse sociale de la sexualité dans le contexte espagnol. L’ouvrage présente une définition de la sexualité comme stratégie de contrôle social, et décrit l’hétérosexualité comme style de vie (parmi d’autres). Les auteurs théorisent la sexualité comme fait diversifié, mais ils critiquent les orientations biologistes, considérées comme réactionnaires. Ils se réclament de la tradition européenne de pensée sociale sur la sexualité qui la définit en termes de production historique. Ils définissent la sexualité en tant que stratégie sociale qui essaie de régler les conflits produits par le désir érotique, et qui adopte, dans nos sociétés, l’expression hégémonique de l’hétérosexualité, puisque l’hétérosexualité a été construite comme le modèle (avec majuscules) des rapports sexuels.

8Le livre se compose d’études sur le modèle sexuel hégémonique (l’hétérosexualité) et ses dérivations, telles que les représentations du corps, les dissidences sexuelles, le travail et la consommation sexuels. Il s’organise en trois parties. La première présente des textes sur les théories de la sexualité, avec des articles sur les caractéristiques biologiques et culturelles en jeu dans la détermination et la reconnaissance des individus en tant qu’êtres sexués. La seconde, intitulée « Sexualité : diversité et contrôle social », pose son regard sur les expressions de la sexualité – ou plutôt des sexualités – et sur la pression sociale qui les sanctionne. La troisième, « Corps, santé et sexualité », réunit des articles divers sur les expressions de la sexualité dans les sports, la sexualité des personnes handicapées ou les nouvelles formes de rapports qui se développent via internet.

9Deux textes donc, qui font le tableau des recherches actuelles dans le contexte espagnol.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josep Maria Comelles et Maria José Valderrama, « Travaux espagnols récents sur la sexualité », Bulletin Amades [En ligne], 60 | 2004, mis en ligne le 05 février 2009, consulté le 31 octobre 2014. URL : http://amades.revues.org/545

Haut de page

Auteurs

Josep Maria Comelles

 

Articles du même auteur

Maria José Valderrama

 

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org