Navigation – Plan du site
Revue des revues

De l’Antropologia Filosófica a l’Antropologia de la Salut

Barcelona, 2003, Ed. Cátedra Ramon Llul, Fundació Balnquerna, Rosa Maria Boixareu (coord.), 394 pages.
Josep Maria Comelles et Maria José Valderrama

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif est le premier manuel d’Anthropologie Médicale publié en Espagne et le premier en Catalan. La coordinatrice, Rosa Boixareu, est docteur en études bibliques et professeur d’anthropologie dans une école d’infirmières de l’une des universités catholiques de Barcelone. Fruit de sa formation en anthropologie médicale à l’université Rovira i Virgili de Tarragone, le livre se propose de concilier, dans une présentation intelligente, des traditions intellectuelles différentes : celle de l’anthropologie philosophique relative à la maladie, et l’anthropologie médicale proprement dite. Il faut savoir que, dans les universités catholiques espagnoles, les étudiants en sciences infirmières reçoivent toujours des cours de théologie ou de formation religieuse.

2Mais Rosa Boixareu, coordinatrice du texte, réussit un tour de force. Avec un groupe interdisciplinaire de psychologues, d’anthropologues médicaux et de philosophes, elle veut articuler le discours de la bioéthique chrétienne avec celui de l’anthropologie médicale, et elle le fait avec un équilibre et une distance critique remarquables, fondés sur la complémentarité et non la concurrence. Elle prend ses distances du prosélytisme présent, malheureusement, dans d’autres ouvrages. Dans l’introduction, elle précise que son but n’est pas de faire des apports originaux mais bien de proposer des réflexions basées sur les sujets classiques de l’anthropologie médicale pour les jeunes étudiants, et auxquels les auteurs pensent, projet mûri au long d’années d’enseignement.

3Il s’agit donc d’un texte clair et honnête, sur le fond comme par son point de départ idéologique, qui aborde les thèmes fondamentaux de l’anthropologie médicale tels que la santé, la maladie et la mort, en combinant l’approche philosophique chrétienne et la théorie critique en anthropologie médicale, sans négliger le culturalisme américain. Le résultat est fascinant et un peu inattendu pour un ouvrage qui se veut modeste dans son propos de devenir un outil pour la formation de jeunes infirmiers et infirmières.

4Malgré la modestie de sa coordinatrice, nous voulons souligner le caractère exceptionnel d’un tel ouvrage qui déborde les limites d’un livre de textes pour devenir en soi-même un outil pour aborder les rapports – plus profonds qu’il ne semble – entre la phénoménologie chrétienne européenne et la phénoménologie des culturalistes américains. De ce point de vue, le livre est très remarquable, et le beau catalan de Rosa Boixareu ne devrait pas être un obstacle pour des lecteurs français habitués à lire l’italien ou le portugais…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josep Maria Comelles et Maria José Valderrama, « De l’Antropologia Filosófica a l’Antropologia de la Salut », Bulletin Amades [En ligne], 59 | 2004, mis en ligne le 06 février 2009, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://amades.revues.org/565

Haut de page

Auteurs

Josep Maria Comelles

 

Articles du même auteur

Maria José Valderrama

 

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org