Navigation – Plan du site
Parutions

Xavier Allué, Pediatría psicosocial

Madrid, 2000. Ed. Ergon, (279 pages).
Josep M. Comelles et Maria José Valderrama
Référence(s) :

Xavier Allué, Pediatría psicosocial, Madrid, 2000. Ed. Ergon, (279 pages).

Texte intégral

1Même si la prise en charge de la santé des enfants est incontestable dans les sociétés développées, le dépistage des facteurs non médicaux, stricto sensu, qui accompagnent et souvent perturbent leur développement est bien plus limité.

2Écrit par un pédiatre ayant 35 ans d’exercice professionnel et une formation en anthropologie médicale, ce livre fait écho à un genre très courant aux Etats-Unis : les ouvrages destinés aux praticiens et abordant les nouvelles demandes de soins de la population. Ces demandes signifient un changement souvent brutal dans la pratique des pédiatres, dans la mesure où la nouvelle pathologie se place dans un éventail qui va de la pathologie médicale stricte – tumeurs, maladies génétiques, etc. – aux troubles de la croissance, échec scolaire, problèmes familiaux, pathologie psychiatrique, troubles de l’alimentation etc. Le propos n’est pas d’adapter la littérature d’Outre Atlantique, mais de proposer une problématique spécifique à la société européenne où les priorités ni les conditions de la pratique médicale ne sont les mêmes. Il fait le point sur des facteurs psychosociaux propres à l’entourage des enfants, qui peuvent être repérés dans le cadre des consultations pédiatriques. L’auteur signale l’importance de les repérer dans les consultations pédiatriques pour, si nécessaire, faire dérivation vers d’autres consultations.

3Le livre se structure en cinq chapitres. Le premier signale le besoin de faire une histoire clinique systématique dans laquelle inclure les informations sur le milieu socioculturel des enfants et des familles qui offrent le support social spécifique dans lequel – pour le bien ou pour le pire – ont lieu les premières expériences sociales et se construisent les premiers liens affectifs.

4Le second chapitre s’oriente vers la relation clinique ; sur l’importance d’établir une relation fluide avec les enfants et les parents, notamment avec les mères ; il donne une place à des thèmes comme l’information, le consentement informé et les lois de protection de l’enfance. Les trois autres chapitres traitent du développement social des petits, de problèmes spécifiques d’ordre physique, psychologique et relationnel, et des conditions particulières des familles qui peuvent conduire à des situations de risque pour la santé des enfants : deuils (rupture de liens affectifs comme la mort d’un proche, séparations, changements de domicile, adoption), structures familiales nouvelles (familles monoparentales, ou celles dont mère ou père sont homosexuels), ou maladie mentale ou de toxicomanie des parents. L’auteur signale aussi les risques propres à l’adolescence (drogues, délinquance, grossesses non désirées, etc.). La consultation pédiatrique s’avère l’observatoire idéal de ces situations, surtout dans un pays, comme l’Espagne où la prise en charge en santé mentale en général et en pédopsychiatrie en particulier, reste précaire (exceptions faites de la Catalogne et du Pays Basque).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josep M. Comelles et Maria José Valderrama, « Xavier Allué, Pediatría psicosocial », Bulletin Amades [En ligne], 47 | 2001, mis en ligne le 17 juillet 2009, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://amades.revues.org/972

Haut de page

Auteurs

Josep M. Comelles

Articles du même auteur

Maria José Valderrama

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org